Sassy Go Go

Sassy Go Go

Sassy Go Go

Année : 2015

Genres : Comédie – Romance – École – Drame

Nombre d’épisodes : 12 (60 min)


Acteurs principaux :

Jeong Eun Ji ► Kang Yeon Du

Lee Won Geun ► Kim Yeol

Chae Su Bin ► Kwon Su Ah

Ji Soo ► Seo Ha Jun


Scénario :

Au lycée Sae Bit, la compétition est rude et l’élite formée par les meilleurs étudiants de l’établissement prend de plus en plus d’importance et de poids dans l’organisation. Ainsi, le Real King Club, un club de danse formé par les élèves les moins bien classés de l’école et mené par la jeune Yeon Du, se voit dans l’obligation de fermer à cause d’un coup monté. En effet, les membres du Baek Ho Club, composé des meilleurs élèves et mené par Kim Yeol, voient d’un mauvais œil ces danseurs qui mettent la musique trop fort et les empêchent de réviser.

Dans cet environnement éducatif bien complexe, Yeon Du va décider de se rebeller et de ne plus subir les injustices imposées par ce lycée.  


19,5/20

Encore un drama que je suis déprimée de finir… Quel coup de cœur ! Sassy Go Go n’a pourtant pas le scénario du siècle, mais il a définitivement quelque chose en plus qui le rend unique.

La performance des acteurs ? La profondeur des personnages ? La finesse des thèmes abordés ?

C’est un peu tout ça en même temps qui fait que des dramas comme Sassy Go Go, j’en voudrais tous les jours !

Sassy Go Go


~

Le fond et la forme

Heureusement que je n’ai pas regardé Sassy Go Go pendant la diffusion ! Ce drama d’apparence si simple m’a profondément rendu accroc. Son format court permet d’avoir des épisodes riches, sans longueur et équilibrés. L’histoire et les relations s’installent progressivement à l’aide d’une multitude de détails qui font que tout s’enchaine limpidement et avec réalisme.

Je pensais que le thème du cheerleading – à l’origine du regroupement entre les clubs Real King et Baek Ho – serait plus développé. Malgré tout, l’ensemble du scénario gravite autour de ce sport. Ce dernier est bien choisi car il véhicule un message fort [supporter quelqu’un de tout son cœur] et significatif pour les personnages. Le cheerleading rapproche ces élèves que tout oppose – milieu social, notes, personnalité – et parvient à les souder (j’ai adoré les entrainements où on les voit souffrir, j’avais envie d’être avec eux ^^).

Je trouve que ce drama fait un bien fou, je ne compte pas le nombre de passages où j’ai eu le sourire aux lèvres ! L’amitié est forte et bien mise en avant, que ce soit à travers la bromance de Kim Yeol et Ha Joon (je pourrais vous en parler des heures ♥) ou celle de Yeon Do et son  groupe. Un peu comme Soo Ah, j’ai jalousé et envié de telles fraternités.

Comme dans tout drama d’école, on retrouve la corruption, l’inégalité, l’injustice, l’intervention [sur-chiante et agaçante] des parents, bref, tant de thèmes que j’ai du mal à supporter et qui sont ici présents. Pour autant, ils sont bien moins développés que dans Angry Mom ou School 2015, ce qui allège le ton et permet à Sassy Go Go de rester un drama frais et pétillant.

Sassy Go Go

~

Les personnages

Les protagonistes bénéficient d’une écriture très soignée. C’est en comparant le dernier épisode avec le premier que j’ai pu voir à quel point les personnages se sont épanouis, tous différemment et à leur rythme.

Sassy Go Go

Que voulez-vous, je l’aime, alors je commence par lui. Déjà, notez bien que si je me suis ruée sur ce drama, c’est pour lui : Ji Soo. Comme vous le savez, je suis littéralement tombée amoureuse de Bok Dong [son personnage dans Angry Mom] et je crevais d’impatience de le retrouver dans une autre série. Objectivement, son rôle dans ce drama est quasi similaire au précédent. C’est peut-être dommage me direz-vous, mais ça lui va tellement bien que pour ma part j’étais ravie ^^.

Sassy Go Go

Sassy Go Go

Pas très difficile de prêcher une convaincue : j’ai aimé Ha Joon dès les premières secondes. Son histoire m’a encore une fois fendu le cœur, j’avais juste envie de le prendre dans mes bras pour le consoler. Comme je le disais plus haut, chaque héros évolue dans Sassy Go Go et Ha Joon n’échappe pas à la règle. Tel un oignon (paye ton image ^^), on découvre au fil du temps ce qui se cache sous les nombreuses couches de sa personnalité. J’aurais aimé qu’on l’épluche encore et encore mais bon, en 12 épisodes c’était difficilement jouable. || SPOIL – Sa relation avec Yeon Do m’a fait fondre comme un marshmallow au dessus d’un énorme feu. Bien qu’il la repousse au début, elle arrive petit à petit à pénétrer sa carapace. J’ai adoré le moment où elle le soigne et inversement quand c’est lui qui la retrouve sur la route… J’ai adoré quand ils essaient de sortir la nuit et qu’ils se font attraper ensemble (avec le petit selfie ♥). Quant à la scène avec les nounours… je crois que c’est le passage le plus beau et le plus simple qu’il m’ait été donné de voir. Je ne suis pas déçue qu’il ne finisse pas avec Yeon Do car j’ai énormément apprécié Kim Yeol, mais bon sang, ils ont intérêt de le mettre dans le premier rôle la prochaine fois !! || Bref, j’ai développé le syndrome Ji Soo.

Sassy Go Go

Malgré mon adoration pour Ji Soo, je n’ai pu résister à Kim Yeol. J’ai complètement redécouvert Lee Won Gun qui ne m’avait absolument pas marqué dans The Moon That Embraces The Sun. Je pense que ce rôle va définitivement lancer sa carrière car il est juste ex-ce-llent. Je ne sais pas ce qui m’a le plus plu entre ses fossettes et son sourire malicieux mais une chose est sure, je suis sous son charme ! Kim Yeol a une personnalité vraiment unique. Il n’a cessé de me surprendre, j’ai du mal à trouver les mots pour le décrire tant il sort du lot. J’ai adoré ce personnage malicieux et ô combien original. Son adorable insolence envers Yeon Do, sa fidélité sans faille envers Ha Joon, son originale façon de voir et traiter les choses, sa manière inhabituelle de draguer ouvertement, de raisonner, d’être honnête et d’assumer. Tout ce petit mélange fait de lui un personnage très subtile et passionnant.

J’ai été conquise par sa romance avec Yeon Do tant elle coule de source et de simplicité. Au début, il la cherche un peu par curiosité, parce qu’elle l’intrigue et ne le laisse pas indifférent. Puis ils passent du temps ensemble, s’entraident, se comprennent et deviennent complices. Il trouve en elle la personne qui lui fait confiance et l’estime à sa juste valeur, elle trouve en lui un pilier qui la soutient dans ses moments difficiles. Ces deux là respirent le love à plein nez, j’y ai cru comme si c’était vrai.

Sassy Go Go        Sassy Go Go

Et parce que Sassy Go Go ne fait pas les choses à moitié, il nous offre également une superbe bromance entre Ha Joon et Kim Yeol. Ce que j’apprécie, c’est la crédibilité de cette amitié. Elle ne s’est pas faite en 12 épisodes, non, ils sont déjà unis au début du drama et Sassy Go Go nous explique seulement pourquoi ils n’ont que l’un et l’autre. || SPOIL – Quant à ce trio qu’ils forment finalement avec Yeon Du, comment dire ? Leur complicité est palpable et les voir rire ensemble, se chamailler, s’inquiéter les uns pour les autres, se défendre et se soutenir m’a rendu folle dingue. A coté, Nobuta Wo Produce c’est d’la chiotte. ^^ || Des amitiés comme ça, ça me fait vraiment rêver (encore plus que le romance).

Sassy Go Go

Eun Ji a littéralement illuminé le personnage de Yeon Do. Elle m’avait déjà bien plu dans Answer Me 1997, mais là elle vient de rejoindre mon top d’actrices coréennes. C’est impossible de ne pas l’aimer tant son sourire est resplendissant et communicatif, ça m’a vraiment frappé dans ce drama. Yeon Do déborde d’énergie et de joie de vivre, c’est une héroïne impulsive et couillue. Mauvaise élève, limite délinquante, elle est du genre à foncer tête baissée et à écouter son cœur plutôt que sa raison.

Sassy Go Go

Derrière son impatience et son côté hâtif se cache une grande maturité sur le plan relationnel || SPOIL – Je pense notamment à ses liens avec Soo Ah. Ses réactions sont vraiment intelligentes et matures malgré tout ce qu’elle subit. Bien qu’elle lui fasse les pires crasses, elle essaye toujours de la comprendre, sans non plus être une bonne poire. ||. Ceci explique pourquoi tout ce petit monde gravite autour d’elle, Yeon Do est l’élément central qui soude tout le monde. Elle est totalement dévouée aux autres, peut-être même un peu trop, mais je n’ai pu qu’admirer la confiance aveugle et la générosité dont elle fait preuve pour ses amis. Elle s’attache vite aux gens et inversement, son rayonnement ne laisse personne indifférent. J’ai aimé qu’elle fasse les choses à sa manière et qu’elle prenne les décisions selon ce qui lui semble juste.

Sassy Go GoHa Dong est fragile et stable en même temps. J’ai vraiment aimé son amitié avec Yeon Do car elle était pleine de sincérité – les petits échanges de laits à la fraise ^^ – et sans complication [d’ailleurs j’ai appris qu’ils étaient aussi amis dans la vraie vie, cela explique peut-être pourquoi ils sont si spontanés et naturels ensemble]. J’ai aimé le jeu d’acteur de Cha Hak Yun, simple mais bien adapté au personnage innocent et candide qu’est Ha Dong. Ses rapports avec Soo Ha m’ont aussi marqué, car il ne la juge à aucun moment et continue de lui parler sans arrière-pensée. Quand j’y pense, ce protagoniste est étrange et assez différent des autres, je crois que c’est la raison pour laquelle je l’ai vraiment apprécié !

Sassy Go GoSoo Ah est plutôt une bonne surprise. Je m’attendais à sur-détester celle qui s’annonçait comme la pire peste de service et, bien que j’aurais aimé plus d’une fois que Yeon Do lui claque le beignet, je l’ai trouvé digne d’intérêt. Je l’ai plainte parce qu’elle n’a pas de jeunesse, parce que sa mère lui gâche la vie, parce que tous ses efforts ne sont jamais suffisants et parce qu’elle doit sans arrêt travailler pour lui plaire. Son évolution est intéressante et elle nous offre de très belles scènes || SPOIL – Quand elle  pleure à la fête en disant qu’elle a l’impression qu’on lui arrache le cœur ; quand elle s’avance vers le lac, désespérée ; quand elle sourit à la fin et qu’on la sent vraiment heureuse et épanouie dans ce groupe ||. C’est une belle réussite du côté des « méchants » donc.

Sassy Go GoLe professeur Yang Tae Beom… Comment ne pas parler de lui ? J’ai été surprise de retrouver Kim Ji Seok que j’ai l’habitude de voir dans des rôles de con*ards ^^. Je sais désormais qu’il est aussi attachant en professeur honnête que détestable dans Personal Taste ! Il rejoint dès maintenant le groupe des great teachers – notamment composé de Ji Hyun Woo [Angry Mom] et Yankumi [Gokusen] ^^. Heureusement qu’il est là pour montrer que certains adultes croient encore en la justice… Tae Beom aime profondément son métier et soutient ses élèves coûte que coûte, parfois même un peu trop ! Ah ah, j’ai adoré qu’il les laisse enfreindre les règles ^^. || SPOIL – J’ai pleuré quand Yeon Do lui annonce qu’elle a trouvé en lui l’adulte en qui elle pouvait avoir confiance. Je suis une petite nature mais c’était vraiment beau. J’ai aussi été émue quand ils soulèvent leurs pancartes pour lui à la compétition… ||

Sassy Go GoQuant à notre entraineur Nam Jeong Ah (qui ne doit pas se retourner si j’ai bien compris xD), elle forme une paire fantastique avec Tae Beom. A travers le cheerleading, elle aide les élèves à vivre de bons moments ensemble et à rester souder. Malgré ses airs je-m’en-foutiste qui m’ont, soit dit en passant, fortement amusée, elle soutient ses élèves dans l’ombre et c’est beau à voir. || SPOIL – Ce moment où elle s’agenouille à la fin pour qu’ils puissent participer restera dans ma mémoire… ||

Je ne parle volontairement pas de la directrice – imbuvable et irrattrapable – ni de la mère de Soo Ah et ENCORE MOINS du père de Ha Joon qui rejoignent de ce pas le podium des parents connards (voir l’article The Heirs). Médaille d’or pour le père de Ha Joon bien sur, je crois qu’on ne peut pas faire pire…



Petit mot de la fin

Empress Ki

Sassy Go Go est une réussite incontestée, mon petit cœur a eu du mal à supporter une telle romance ET une telle bromance ! Si je pouvais commander une saison deux pour Noël, je vous promets que je le ferais !

Cette série est une bouffée d’air frais, je me suis attachée aux héros comme une bernique à son rocher, j’ai jalousé ces amitiés qui sont toutes plus belles les unes que les autres, et j’ai envié notre héroïne parce que j’aurais aimé vivre cette année scolaire (et cette romance ?) à sa place !

Définitivement le school drama à ne pas manquer !

Sassy Go Go

 …


4 réflexions sur “Sassy Go Go

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s