Uncontrollably Fond

uncontrollably-fond-hamburo-aeteushagearbitrarily-fond-2

Uncontrollably Fond

Titre alternatif : Arbitrarily Fond

Année : 2016

Genres : Romance – Drame – Comédie

Nombre d’épisodes : 20 (16 min)


Acteurs principaux :

Kim Woo Bin ► Sin Joon Yeong

Suzy ► No Eul

Lim Ju Hwan ► Choi Ji Tae

Lim Ju Eun ► Yun Jeong Eun


Scénario :

Sin Joon Yeong et No Eul étaient inséparables alors qu’ils étaient lycéens, jusqu’à ce qu’ils se perdent de vue à la suite d’un évènement tragique.

Désormais adultes, Joon Yeong est devenu une personnalité adulée et très médiatisée, tandis que No Eul peine à survivre en tant que réalisatrice peu recommandable.

Alors que Joon Yeong apprend qu’il souffre d’une maladie incurable, il accepte de tourner un documentaire produit par No Eul dans le but de se rapprocher d’elle…


17/20

En trois mots : Kim. Woo. Bin.

10917268


~

Le fond et la forme

Déjà, sachez que mon avis est complètement biaisé du fait que je trouve Kim Woo Bin absolument canon et sexy au possible, avec un corps et un visage parfait, un sourire de beau-gosse, des pectoraux de malade, un regard profond… J’étais déjà sous son charme pendant The Heirs et, contre toute attente, je voulais qu’il vole la vedette à Lee Min Hoo… OUI, quand même ! Donc un drama avec Woo Bin en héros c’est juste du bonheur à l’état pur. Mais bien au delà de son physique d’Apollon, ce mec a un talent qui crève les yeux. Et si Uncontrollably Fond se regarde aussi bien malgré ses défauts, ce n’est que grâce à lui.

Le principal point noir de ce drama, c’est le scénario. Et vous savez qu’un mauvais scénario, ça plombe tout un drama ! On partait bien, puis voilà que tout part en sucette, que l’on accumule bêtise et non-sens. Rien qu’au niveau de la romance, c’est bancal ! A vouloir toujours séparer nos héros, il y a au final peu de moments où ils sont vraiment heureux, ensembles (ah si, dans leurs rêves, super…). Quel gâchis de potentiel.tuzki_2013_avatar_14

A contrario, j’ai aimé que l’on laisse le spectateur comprendre de lui-même. En effet, on nous montre des images qui sous-entendent des choses, mais on ne nous dit jamais clairement. C’est donc en quelque sorte à nous de faire les connexions et de nous faire notre propre idée (bref, pour une fois, on ne nous prend pas pour des débiles finis).

Je ne peux nier toutes les erreurs de ce drama, mais je ne peux pas non plus me voiler la face : Uncontrollably Fond m’a a b s o r b é. J’ai eu l’impression de vivre la maladie avec le héros, au point que j’avais mal avec lui. J’ai redouté mais R-E-D-O-U-T-É la fin, et malgré quelques lenteurs et trop de flashbacks, j’ai été particulièrement investie à l’approche du dénouement.

La réalisation est magnifique car les scènes ont majoritairement été tournées hors-studio. Les plans sous la neige et au bord de la mer sont superbes, tout comme ceux dans la magnifique baraque de Joon Yeong. C’est bête, mais je trouve que le stylisme (ambiance grosses écharpes et énormes cols roulés) contribue à ce doux atmosphère hivernal et chaleureux de la série. Et puis Woo Bin les porte tellement bientuzki_2013_avatar_06.

La musique est également jolie, surtout celle en anglais. On est sur des notes nostalgiques qui donnent envie de voyager et de profiter de la vie. Tout à fait en phase ça !

~

Les personnages

Kim Woo Bin est juste foudroyant dans le rôle de Joon Yeong. Il porte tout le drama sur ses épaules et si je suis allée jusqu’au bout sans me lasser – malgré le scénario casse-gueule – c’est bien pour lui. Son jeu d’acteur est absolument bouleversant et bourré de réalisme. Le pire, c’est que pendant que je regardais le drama, j’ai appris qu’on lui avait vraiment détecté un cancer quelques mois après la fin du tournage… Je suis restée sans voix. Apparemment ça a été pris assez tôt donc je lui souhaite juste le meilleur rétablissement possible. Mais vous vous doutez bien qu’après avoir lu ça, j’ai eu du mal à regarder ce drama où il semble raconter sa propre vie : une super star de 28 ans qui apprend qu’elle est malade… Du coup ça a amplifié mon implication pour cette série et mon stress face à ce qui pourrait arriver au héros… || SPOIL – On a beau être préparé dès le début à sa mort, je n’ai cessé de croire qu’il allait s’en sortir, jusqu’au dernier épisode… La dernière tirade « Sauvez-moi, j’ai peur » m’a fait fondre en larmes. ||

J’ai bien aimé Suzy dans le rôle de No Eul. Elle a une personnalité très humaine et très cohérente au vu de sa situation. De vous à moi, si quelqu’un vous propose un million de dollars, allez-vous réellement refuser en disant que na na na j’ai trop de principes ? Si en plus vous avez des dettes ? Une héroïne un peu vénale, ça change et ça se comprend. Franche et honnête envers elle-même, elle ne se respecte pas toujours et fait de son mieux pour survivre en restant terre à terre. Je trouve que son jeu s’améliore même si ce n’est pas mirobolant – elle perd beaucoup en crédibilité sur les scènes de larmes (Hwang Jung Eum devrait lui donner des cours ). En même temps, en face de Kim Woo Bin, difficile de faire le poids…

J’ai eu du mal avec Choi Ji Tae (Lim Ju Hwan) qui est vraiment mou du genou une grande partie du drama. Je ne voyais pas ce que l’héroïne pouvait lui trouver au point de faire poireauter notre beau et AMAZING héros. Il est fade, mou et peu convainquant. Sa révélation subite en mode « je plaque tout » est un peu brutale et manque de réalisme. Cependant, je l’ai trouvé bien mieux sur les derniers épisodes (même au niveau du jeu d’acteur) et j’avoue que sa dernière tirade || SPOIL – Quand il dit à Joon Yeong que dans une prochaine vie il le chérira… || m’a vraiment émue… Dommage qu’il n’ait pas envoyé du pâté dès le début !

J’en ai beaucoup voulu à la maman du héros que j’ai trouvé limite inhumaine lors des premiers épisodes. Je veux bien qu’elle soit déçue de son fils, mais de là à le laisser dormir dehors et refuser de le nourrir, c’est complètement excessif. Elle n’essaye même pas de le comprendre et préfère lui en vouloir, non pas quelques mois, mais plus de 5 ans ! Heureusement, de manière plutôt logique, elle s’adoucit et se révèle poignante. Le jeu de Jin Kyung est on ne peut plus saisissant dans les derniers épisodes. J’ai ressenti sa souffrance comme si j’étais dans sa situation. Je crois que j’ai compris pour la première fois ce que signifiait « avoir la gorge nouée » || SPOIL – lors de sa dernière scène avec Joon Yeong. || J’en ai le cœur serré rien que d’y repenser.

Le père biologique de Joon Yeong est un personnage fascinant. C’est le genre de caractères que j’adore, tout dans la nuance. Je l’ai aimé et je l’ai détesté, il reflète à merveille ce que la soif de pouvoir peut faire à un homme avec un bon fond. Son écriture est l’une des plus réussie ! On est loin de sa femme qui m’a juste tapé sur les nerfs avec ses faux airs angéliques…. rhaaaa ça m’énerve rien que d’y repenser !!!

Le travail d’écriture derrière Yun Jeong Eun est également très réussi. Elle a beau avoir des côtés abjects et irresponsables, je n’ai jamais réussi à la mépriser. Lim Ju Eun a réussi à donner de l’épaisseur à son rôle et je pense que l’histoire aurait pu lui donner encore plus de profondeur.

Le petit frère de Eul est juste a d o r a b l e et son histoire d’amour l’est encore plus. Dommage qu’elle n’ait pas été plus développée car c’était un vent de fraîcheur ! Lee Seo Won (découvert dans Love In The Moonlight) est encore une fois super craquant, vivement qu’il tourne dans un autre drama ♥.

Pour finir, je me dois de parler de PORORO ! Sans rire, ce chien est trop mignon ! J’ai adoré ses scènes avec Joon Yeong , j’avais juste envie d’être avec eux. Déjà que ce héros était parfait, mais « si en plus il aime les chiens » ! #MecIdéal



Petit mot de la fin

Empress Ki

Un drama poétique avec une superbe réalisation qui saura vous émouvoir malgré son scénario bancal.

A voir, ne serait-ce que pour admirer le talent monstre de Kim Woo Bin.


7 réflexions sur “Uncontrollably Fond

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s