While You Were Sleeping

while-you-were-sleeping_dp

While You Were Sleeping

Titres alternatifs : Pendant Ton Sommeil

Année : 2017

Genres : Comédie – Romance – Fantastique – Policier

Nombre d’épisodes : 16 (70 min)


Acteurs principaux :

Lee Jong Suk ► Jeong Jae Chan

Suzy ► Nam Hong Ju

Jeong Hae In ► Han Wu Tak

Lee Sang Yeob ► Lee Yu Beom


Scénario :

Nam Hong Ju a la capacité de voir le futur à travers ses rêves. Alors que son petit-ami cause un accident de la route mortel et rejette la faute sur elle, personne ne croit en son innocence.

Jeong Jae Chan est un nouveau procureur. Il développe subitement la même capacité et rêve de l’accident de Hong Ju. Ne pouvant l’ignorer, il va essayer de changer son tragique destin.


19,5/20

De superbes photos promotionnelles et la présence de Lee Jong Suk au casting, il n’en a pas fallu plus pour me convaincre. Bilan ?

Je suis F A N…

realjaechan

 ♥


~

Le fond et la forme

Ce drama m’a interpellé dès le premier épisode. Mon attention a été instantanée et malgré des coupures – période de diffusion oblige – mon intérêt est resté tel quel. Rien d’étonnant à cela : While You Were Sleeping est intelligent, frais, drôle, original, bien écrit, bien mis en scène, bien joué. Ouais. Rien que ça.

La scénariste Park Hye Ryeon (Dream High) signe son retour avec ce drama et elle assure. Le scénario est intelligent et bien écrit. Chaque épisode m’a tenu en éveil avec des affaires intéressantes et marquantes qui ne tombent pas dans la longueur. J’ai été constamment happée par les évènements, obnubilée par les affaires du tribunal, le cœur battant en espérant que le pourri ne s’en sorte pas… Le script est recherché et pose des questions perturbantes || SPOIL – Vaut-il mieux sauver 7 vies et laisser un meurtrier en liberté ou bien condamner le meurtrier ainsi que les 7 autres innocents ? ||. Le fait de connaitre des éléments du futur incite les héros à changer ce qu’ils jugent mauvais, mais on réalise vite que chaque action a ses répercussions, qu’il y aura toujours des incompréhensions et des gens qui raisonneront différemment… Tandis que l’on prend les décisions avec les héros, on se prend la même claque qu’eux quand les tournures ne sont pas celles que l’on attendait. C’est toute la subtilité du scénario. Une finesse digne de Hello Monster.

Le côté fantastique fait tout le charme du drama : il créé l’humour comme le suspens. On est baladé dans les subtilités des rêves prémonitoires qu’ils essayent tant bien que mal de changer. Les explications fournies ont également satisfait mon côté rationnel. Je veux dire par là que je n’ai pas été perturbé par le fantastique car le raisonnement global est intelligemment construit.

L’humour est frais, subtil et inattendu. Ça se moque gentiment des clichés (le meilleur exemple c’est probablement quand le héros essaye d’embrasser sa dulcinée dans la voiture mais qu’il se retrouve coincé par sa propre ceinture…) et ça part en live avec l’imagination débordante de certains protagonistes (ex : quand Jeong Jae Chan imagine toute l’équipe de procureurs en train de chanter et danser en plein procès). Je me suis fendue la poire à chaque épisode…Tuzki

Entre deux poires, j’ai également expérimenté les papillons, mais les vrais papillons, ceux qui vous retournent le ventre ! C’est rare que ça m’arrive mais la première scène du baiser, je ne l’ai pas anticipée du tout, et OMG, je n’étais pas prête, replay, replay, replay, replay. I n c r o y a b l e.

Les décors sont à l’image des belles photos promotionnelles. La scène de la rencontre sous la neige, pour ne citer que celle-ci, est juste à couper le souffle.

Les musiques sont jolies même si pas spécialement marquantes – je préfère tout de même ça à l’OST intrusif et traumatisant du type « Love is the moooooooooooment » de The Heirs. C’est fou comme cet exemple revient souvent…

La fin du drama est magistrale, la tension est au plus haut sur les deux derniers épisodes avec un procès encore plus captivant que les précédents. Le drama terminé, j’ai eu le sentiment que la boucle était complète || SPOIL – Ils se retrouve là où ils se sont rencontrés, dans un contexte similaire, sauf que c’est elle qui le soutient ||. L’interprétation est libre mais tout a un sens. || SPOIL – L’image de la fenêtre qui avait l’habitude d’être saturée, recouverte de post-it, est désormais à nue et laisse entrer la lumière. De mon ressenti, la fenêtre représente la vie de notre héroïne, et elle est maintenant sans nuage. || On revoit tous les personnages de l’histoire, même les plus secondaires, car ils ont tous contribué à la beauté du drama.

 

~

Les personnages

Je crois que tout ce que touche Lee Jong Suk se transforme en or. Tous ses dramas m’ont marqué (W : Two Worlds ; Pinocchio ; I Hear Your Voice), même ceux où il tient un rôle ultra secondaire (Weightlifting Fairy Kim Bok Joo ; Secret Garden). Lui, clairement, c’est son talent qui fait la différence ! Il a un don pour s’approprier les rôles et me rendre complètement dingue. Il se renouvelle encore une fois en interprétant Jeong Jae Chan, un procureur qui semble un peu boiteux au premier abord. J’ai aimé le voir évoluer professionnellement dans les yeux de ses collègues. Il est clairement adorable avec sa maladresse, ses idées farfelues, sa jalousie enfantine et son sourire en coin, tout comme il est incroyablement classe et badass quand il sauve notre héroïne en détresse et triomphe aux procès. Bref, un héros humain et très attachant interprété par un Lee Jong Suk au taquet.

Suzy (Uncontrollably Fond, Gu Family Book, Dream High) incarne Nam Hong Ju, une héroïne qui m’a plu parce qu’elle fait ce qu’elle a envie. Au début, par exemple, elle suit Jae Chan absolument partout (au café, dans le bus) – telle une harceleuse – pour lui prouver qu’elle a raison. La romance qui se développe ensuite est addictive et m’a fait abuser du bouton replay… Hong Ju ne cache jamais ses motivations ni ses sentiments et c’est ce qui démarque son personnage des autres. Avec son don, elle s’impose sans chichi comme le pilier de l’histoire. J’ai trouvé Suzy très simple et naturelle dans ce rôle.

Notre policier Han Wu Tak est juste a d o r a b l e. Aie aie aie. Outre son torse magnifiquement musclé qui rend jaloux notre héros (haha, ces scènes sont juste trop drôles), il a un sourire incroyablement craquant et… il est trop mignon avec son chien (décidément, après Joon Yeong). Il incarne typiquement le type de second lead que j’aime et qui me brise le cœur quand il ne peut pas avoir la fille… || SPOIL – Le jeu du mensonge où il affirme ne pas aimer Hong Ju m’a brisé le cœur. Tout comme son fond d’écran où leurs ombres sont ensembles. || SNIF. En même temps, son amitié avec nos deux héros est absolument fantastique. Autant Jeong Hae In ne m’avais pas spécialement marqué dans Goblin et Blood, autant là je l’ai trouvé émouvant, sensible, craquant… mémorable.

Lee Sang Yeob est magistral dans le rôle du connard de Lee Yu Beom. Ce mec, je l’ai haï au plus haut point. J’ai cependant aimé qu’il ne soit pas forcément fier de lui quand il défend des pourritures pour s’enrichir, même si il le fait de la meilleure des façons. Disons que Yu Beom est un oignon (quelle belle métaphore ^^’) : on arrive à déceler quelques gouttes d’humanité sous toutes ses couches de méchanceté. Le scénario lui donne de l’épaisseur et explique en partie sa personnalité et ses mauvaises actions. || SPOIL – Il a un mauvais fond de base car, tout en sachant que ce qu’il fait est mal, il se persuade qu’il a raison, qu’il n’a pas le choix ou qu’il est juste malchanceux. La dernière scène où le héros lui démontre ça est juste superbe et clôture le drama avec brio. || Je sens qu’il va se retrouver dans les méchants de l’année lui !

L’enquêteur Choi Dam Dong m’a beaucoup marqué. Son passé tragique, sa relation tendre avec Jae Chan, ses mystères : il a été un merveilleux second rôle.

La mère de l’héroïne se démarque aussi tant elle est aux petits soins de tout le monde. Elle m’a émue || SPOIL – et notamment sur la fin car elle agit comme une petite maman pour Wu Tak || et m’a fait rire (on en parle de son bloc pour comparer Wu Tak et Jae Chan ? ^^).Tuzki

Pour finir, quel plaisir de retrouver Sin Jae Ha (Page Turner, Sassy Go Go) et Kim So Hyun (Goblin, School 2015, Page Turner, I Miss You, TMTETS et j’en passe !) partager une amourette craquante à souhait. Séparément, leurs personnages m’ont également beaucoup plu (lui, avec son frère Jae Chan, elle, avec Hong Ju).

Ils ont décidément mis le paquet sur le casting et je me suis régalée !



Petit mot de la fin

Empress Ki

En deux phrases :

Ce drama fait un sans faute.

Je veux la même peluche Pingouin pour Noël.

While You Were Sleeping
Tellement mignon ♥

7 réflexions sur “While You Were Sleeping

  1. Héhéhé, je suis en train de le visionner. ^^

    Actuellement à l’épisode 4, je suis impatiente de connaître la suite et c’est difficile de m’arrêter d’enchaîner les épisodes. En plus, en voyant ta note, ça me donne encore plus en vie de le continuer (et de jeter un coup d’oeil aux spoils, mais je vais résister et aller de ce pas regarder le(s) prochain(s) épisode(s).) 8D

    J'aime

      1. Je l’ai fini il y a un petit moment et je l’ai vraiment adoré. Un vrai coup de coeur. ♥

        Le seul bémol c’est qu’au début j’ai eu de la peine à suivre au niveau temporel. Parfois j’étais un peu perdue quand il se passait quelque chose et qu’au final c’était un rêve alors on revient dans le présent.

        J’ai beaucoup aimé l’évolution des personnages et surtout celle de Jeong Jae Chan et puis le voir sans aucun style et aucune classe posé chez lui, c’était génial.

        Nam Hong Ju était très attachante. J’ai beaucoup aimé son caractère.

        Le rôle du meilleur connard est décerné à *roulements de tambour* Lee Yu Beom !!! Bravo, venez chercher votre prix… My God, plus les épisodes passaient et plus je le détestais. Comment on peut être aussi con et méchant ?

        J’ai aussi eu un coup de coeur pour Choi Dam Dong, j’ai adoré ce personnage et les différentes choses qu’on apprend sur lui au fil des épisodes.

        La mère et son calepin pour mettre des points était juste épic ! xD Elle est génial.

        Dans tous les cas, c’était une torture de ne pas enchaîner les épisodes ! xD

        Merci pour tes articles, j’adore les lire ♥

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s